Blog Bébé

Les bébés nageurs

Vous en avez sûrement déjà entendu parler ou en avoir déjà vu. Les bébés nageurs sont des bébés comme les autres mais qu’on a initié à la nage dès leurs plus jeunes âges. Pour vous aider à vous décider de la pratiquer, ou à titre de connaissance, voici l’article qu’il vous faut.

Pas de peur de l’eau pour les touts petits

Les bébés n’ont pas peur de l’eau ce qui facilite leur apprentissage à la nage. Ils ont une telle motricité dans l’eau. Avec aisance il arrive à retrouver les réflexes natatoires qu’ils ont déjà eus dans le ventre de leur mère. Mais la pratique du bébé nageur permet surtout de passer un bon moment avec son enfant. Le principe est simple : c’est d’initier le bébé au plaisir de l’eau. Mais c’est à l’âge de 5 – 6 ans que l’enfant apprend vraiment à nager.

Le bébé nageur gagne non seulement plus de motricité, de confiance mais aussi d’autonomie. Bébé apprend à se sentir comme un petit poisson sous l’eau. L’éveil sensoriel est très élevé grâce à cette méthode : connaissance de la pesanteur, la température, les bruits de l’eau, les scintillements, … Cette méthode permet aussi à certain bébé angoissé par l’abandon de se sentir mieux et de gagner plus en confiance en soi.

Bébé nageur : source d’épanouissement

Cette méthode est idéale pour aider votre enfant à s’épanouir. Il en est de même pour les bébés qui présentent des handicaps. Pour se faire, il faut accorder une séance de 30 minutes environ pour les bébés de moins de 12 mois et plus pour les bébés entre 18 à 5 ans. C’est sous l’œil avisé d’un moniteur et de ses indications que chaque séance doit se dérouler.

Conseils et précautions à prendre

C’est un cas très particulier, mignon et impressionnant venu d’un bébé n’ayant pas suivi des cours de natation ou des séances de respiration dans l’eau. Même s’il possède des talents innés déjà, les parents doivent quand même les surveiller pour plus de sécurité. Bien que la plupart possèdent cette réflexion, il existe des bébés qui ne peuvent pas être admis sous l’eau par ordre médical. Toutefois, ils sont opérationnels au-delà de ces quatre mois de naissance. Il suffit de bien les habituer à l’eau et vient le cours, ils sauront comment rester et bouger dans l’eau. Pour les aspects techniques comme la hauteur ou la température de l’eau, vous devez respecter ses coutumes régulières. À commencer par une température de bain normal, chaud et confortable. Puis vous faites diminuer progressivement au fur et à mesure qu’il ne sent pas brusquement la fraîcheur de l’eau. En toutes circonstances, les cours pour bébé nageur, si vous souhaitez qu’il développe ses sens, doivent être bien surveillés.

Comment connaître ses enfants prodiges ?

En théorie, tous les bébés savent nager, mais certains talents ne sont pas vraiment exploités comme il se doit. Si vous n’étiez pas au courant, essayez de les initier dans l’activité dès leur plus jeune âge. Vous verrez sûrement des talents cachés, ou vous pouvez les détourner comme une opportunité spécifique. Ainsi, les bébés possèdent ce réflexe natatoire dès leur naissance. Cela s’explique notamment par ses habitudes dans le ventre de leur mère, avec les mouvements brusques et les coups de pied sans cesse. Il y a donc des parents qui possèdent des atouts physiques pour être un nageur, alors ils essaient sur leur bébé. Tandis que pour les non-connaisseurs, cela s’avère être héréditaire, alors que non. Comme par réflexe, les bébés bloquent automatiquement leur respiration et effectuent des mouvements des membres pour mieux avancer. L’apprentissage ne consiste pas à les apprendre à nager, mais à flotter et à s’adapter dans l’eau.

Les étapes d’apprentissage

Un enfant apprend à marcher par étapes. Il commence à se tenir debout, puis passe un pied devant l’autre jusqu’à être indépendant et sans peur. C’est ainsi que le bébé apprend également à nager, de manière progressive, calme et rassurante. À première vue, vous saurez déjà qu’il adore l’eau, à constater durant son petit bain du quotidien. Vous l’initiez dans un bain avec l’eau en hauteur de son cou. Soit dans une cuvette ou dans une piscine gonflable à l’extérieur, mais vous devez toujours le surveiller. Puis l’étape suivante à la piscine, dans le grand bassin, au calme. Avec sa pratique et ses habitudes, l’eau ne sera plus son principal ennemi. Vous aurez même une grande difficulté à enlever le bébé dans l’eau lorsqu’il s’y habitue trop longtemps. Pour le mettre à l’aise, apportez ses jouets ou attirez-le par de nouveaux jouets. Ne le forcez pas à entrer dans l’étape de l’immersion, mais laissez-lui le temps d’expérimenter ses alentours. Le moniteur sera toujours présent au cas où la situation dégénérerait, et n’essayez pas de baigner votre enfant chez vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.