La ptose mammaire pour éviter les seins tombant

Si l’on a perdu pas mal de poids ou a allaité longtemps et que nos seins se sont affaissés, on appelle ça une ptose mammaire. Afin de retrouver un joli galbe, on peut envisager une plastie.

Pourquoi la ptose mammaire ?

Nos seins qui regardaient le ciel ne le font plus. Depuis notre perte de poids ou la fin de notre allaitement, notre poitrine a beaucoup perdu en volume, nous donnant l’impression d’avoir des seins qui tombent. Mais en réalité, avec la peau qui est détendue ainsi que la glande mammaire qui est affaissée, l’espace n’est plus vraiment occupé. En effet, c’est comme si la partie supérieur de nos seins était vide. Toutefois, cela n’est pas du tout irrémédiable. Une solution consiste à envisager une opération de chirurgie esthétique que l’on appelle plastie pour ptose mammaire.

En ce qui concerne l’opération :

Comme la charmante belle au Bois Dormant, on sera sous anesthésie générale pendant cette plastie. L’objectif du chirurgien est de faire remonter la glande mammaire, enlever l’excédant de la peau afin de repositionner le mamelon et l’aréole. Il faut, pour cette opération, compter entre une heure et demi jusqu’à deux heures et demi ainsi que deux jours d’hospitalisation.

Un rendez-vous doit être programmé en amont avec notre anesthésiste afin de faire un bilan préopératoire. Ce-dernier est très important car il se peut que l’on doive passer une mammographie ou une échographie avant l’opération. Une fois que l’opération est réalisée, on se réveillera muni de bandes élastiques sur notre buste pour former un soutien-gorge en pansement.

Le vieillissement et le tabagisme : causes démystifiées de seins tombants

La perte d’élasticité de la peau due au vieillissement est la cause la plus fréquente des seins défoncés. Un autre facteur est le tabagisme, qui accélère le vieillissement et contribue ainsi au relâchement des seins, parfois même plus tôt dans la vie.

Les grossesses multiples sont une autre cause, mais l’allaitement maternel ne l’est pas. Les changements hormonaux se rétrécissent et dilatent les conduits laitiers à chaque grossesse, ce qui peut entraîner un relâchement des tissus. Des changements de poids rapides avant et après la grossesse peuvent y contribuer.

La taille importante des seins augmente le risque d’affaissement, uniquement parce qu’une masse mammaire élevée est plus vulnérable à la gravité.

Cependant, choisir d’allaiter son enfant n’a aucun effet sur la fermeté du sein. L’allaitement est généralement considéré comme un moyen d’étirer les tissus mammaires et de provoquer un affaissement. Cependant, les études constatent que cela est faux.

Trois types d’interventions

Selon le brustptosis, la chirurgie n’est pas la même, et le nombre de cicatrices ainsi. Pour un ptosis important vous avez une cicatrice autour de l’auréole, une autre verticale et un horizontal (situé dans le pli, est le moins visible). Dans le cas du plastique pour un ptosis léger, seule la cicatrice est attendue autour de l’auréole et d’une verticale. Enfin, s’il est très léger, une coupe unique sera faite autour de l’auréole.

La chirurgie mammaire ptosis a-t-elle été remboursée?

Contrairement à l’hypertrophie mammaire (si la poitrine est trop grande et a des conséquences sur la santé) le brustptosis ne sera pas remboursé. Il est considéré comme purement esthétique, d’où le non-remboursement de l’assurance maladie.

Combien de temps les temps d’arrêt nécessitent-ils?

Veillez à ne pas prévoir cette opération trop rapidement après la fin de l’allaitement maternel. Il peut être gênant pour vous de prendre votre bébé pendant un certain temps. Quand il s’agit de reprendre le sport, vous allez attendre un mois ou deux et le consentement de votre médecin!

Est-il possible de considérer une nouvelle grossesse après ce genre d’intervention ?

Heureusement, oui! Et vous pouvez même allaiter. D’autre part, vous devrez attendre au moins six mois après l’opération pour commencer une nouvelle grossesse.

Comment pouvez-vous prévenir ou traiter les seins affaissés ?

Voulez-vous réduire votre risque de seins affaissés ou améliorer la fermeté des seins? Voici certaines choses que vous pouvez faire.

  • Gérer un poids santé

Vous n’avez pas nécessairement besoin de perdre du poids ni de prendre du poids. Au lieu de cela, garder un poids constant et à un niveau qui est sain pour vous. Cela peut empêcher l’affaissement des seins et rendre les seins plus fermes.

  • Trouvez un soutien-gorge confortable et bien ajusté

Cela s’applique particulièrement aux entraînements, tels que le jogging. Un soutien-gorge de sport avec un soutien suffisant (bonnets moulés) peut réduire le mouvement des seins. Une étude suggère que le mouvement du sein de l’exercice mène à l’étirement et au relâchement, bien que d’autres études soient nécessaires. En fait, porter la mauvaise taille de soutien-gorge peut avoir plus d’effets négatifs que de ne pas en porter du tout.

  • Ne pas fumer ou cesser de fumer

Fumer accélère le processus de vieillissement. Le vieillissement provoque la perte de fermeté des tissus, y compris des ligaments mammaires. Fumer accélère spécifiquement le vieillissement en détruisant l’élastine, une protéine qui aide la peau à rester souple.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.