Allaitement au sein ou au biberon ?

Le mode d’allaitement d’un bébé dépend avant tout du choix des parents. Que ce soit un allaitement au sein ou au biberon, l’un n’est pas meilleur que l’autre. Chacun offre des avantages importants. Pour vous aider dans votre choix, nous allons les présenter dans cet article.

L’allaitement au sein : pour un bébé en pleine forme

L’allaitement au sein présente de nombreux avantages pour le bébé. En effet, le lait maternel est chargé de nutriments très importants tout au long de sa croissance. D’ailleurs, il n’y a pas que le petit qui y trouve son compte, la mère aussi.

Ce type d’allaitement renforce le lien entre la mère et son enfant. Le contact physique durant les tétées est un moment de partage. D’une part c’est symbolique. La mère donne une partie d’elle à son enfant. Cela se traduit par un transfert d’amour. D’autre part, le bébé prend conscience dès son jeune âge que sa maman s’occupe de lui.

Les nutriments contenus dans le lait maternel renforcent son système immunitaire. Ce qui fait que le bébé est moins vulnérable aux maladies. Il a la force et les défenses nécessaires pour chasser les différentes pathologies fréquentes à son âge. Cependant cela peut avoir quelques petits inconvénients comme par  des douleurs aux seins, la gestion de la montée du lait, la fatigue que ça peut engendrer…

Le biberon : plus de liberté pour la maman

Contrairement à l’allaitement au sein, le biberon offre plus de liberté à la maman. Cependant, ce mode d’allaitement n’est généralement choisi que par nécessité. Néanmoins, le lait infantile de qualité est une bonne alternative au lait maternel. Le premier biberon est généralement donné quelques heures après l’accouchement.

L’allaitement au biberon rend le bébé indépendant du sein. En effet, certains bébés allaités au sein en sont dépendants jusqu’à 3 ans. La maman a donc plus de temps pour vaquer à d’autres occupations ou pour se reposer.

Le papa peut aussi nourrir le bébé. C’est un autre avantage qu’offre l’allaitement au biberon. La maman n’est désormais plus la seule à pouvoir d’alimenter le nouveau-né. Par ailleurs, d’autres personnes hors du cercle parental peuvent s’en occuper. Ce qui est pratique quand les parents travaillent tous deux.

L’allaitement au biberon permet de contrôler la quantité. En d’autres termes, on peut compter combien de lait le bébé à bu en une journée. La suralimentation est donc évitée pour la santé du bébé.

L’allaitement mixte : un lien entre les deux

Ce mode d’allaitement est une alternation du sein et du biberon. Il se présente donc comme le meilleur terrain d’entente entre les deux modes d’allaitement. C’est-à-dire que vous pouvez bénéficier des avantages de l’un comme de l’autre.

L’idéal serait de donner le sein quand la maman est disponible. Puis, donner le biberon plus tard dans la journée. Le bébé garde le contact physique avec sa maman sans dépendance. Ce qui facilitera son indépendance plus tard. Il a également accès aux différents nutriments qui lui faut que le lait infantile ne contient pas forcément.

L’allaitement mixte est économique. Le prix du lait infantile est important. La quantité de lait à acheter est réduite en l’alternant avec l’allaitement au sein naturel qui est gratuit. De plus, on peut contrôler la quantité selon notre budget. Un avantage non offert par l’exclusivité d’un seul mode d’allaitement.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.