Maman Voyage

Comment voyager léger avec bébé ?

Voyager léger avec son bout de chou, c’est possible. Puisqu’assez souvent, on ne leur demande pas leur avis pour un déplacement, nous nous devons de nous arranger pour bien profiter du trip et à la fois maintenir le confort de l’enfant. Mais comment donc diriez pas mal d’entre vous, car à la maison déjà, un bébé prend beaucoup d’attention qu’il n’en faut, rien qu’avec les petits gestes de premiers recours qui leurs sont indispensables. Loin d’avoir toute les solutions, j’ai quand même quelques astuces à vous partager !

Maintenir bébé sur son siège

Comme nous, bébé doit être suffisamment en bonne santé avant tous voyages. Avant chaque départ, prenez plus soin de lui et pourquoi pas une petite visite médicale. Préparer le à l’ennui des sièges enfants. Habituer le à l’avance à être attaché, à prendre son repas sur sa poussette ou sur son transat, de cette manière il ne s’en souciera pas durant le trajet. Sinon, trouver des astuces pour le garder calme sur son siège, un jouet ou une berceuse peut-être.

Mettre bébé à son aise

En voyage, ayez toujours à portée de main ses vêtements de rechange ainsi que le nécessaire pour les premiers soins. Moi je choisi des couches pas trop à son poids, un peu plus large de préférence et bébé est toujours en tenu léger pour qu’il ne se rende pas compte de la durée du trajet. Bref, le truc c’est de faire en sorte que bébé ne s’exclame pas d’ennui ! Rien de plus stressant qu’un voyage avec un bébé mal en point.

Assurer ses rituels de soin

Il s’habitue aussi pour des heures d’allaitement ou rechange de couche, nous devons toujours les maintenir durant le trajet. Bébé doit sentir à l’aise et nous ne devons pas changer les petits soins qu’on lui offre habituellement. Faites en sorte que la journée reste comme toutes les autres, pour qu’il se sente bien dans sa peau. Un petit bain ne serait pas de refus, avant le départ. Cela fait diminuer au maximum tous ces nervosités, ces pleurs et ces cris. Le petit toilettage peut même apporter du sommeil, il est bien vrai sur la magie que l’eau apporte au bébé. Il est mieux également s’il dort suffisamment avant de partir ou de l’endormir sur son petit siège. En vue de l’expérience, le contrôle de la vitesse permet même de le calmer, surtout si l’on conduit prudemment et calmement sans trop de coups de frein.

Rendre l’assise bien confortable

Au lieu d’apporter toutes sortes de fringues pouvant calmer le bébé, vous devez connaître les plus essentiels. Par exemple son petit doudou ou sa couverture préférée. Il est toujours important d’apporter de l’attention au bébé et de l’habituer des gestes de sécurité. Le port des berceaux reste même facultatif si vous séjournez dans des hôtels munis de lits pour bébé. Au cas où, apportez les matelas les plus simples pour éviter que les accessoires ne vous prennent trop d’espace. Il existe aussi des chaises gonflables pour adoucir et détendre ses fessiers. Au cas où le siège s’étalerait trop bas, ajoutez quelques coussins ou couvertures que vous allez toujours utiliser. N’oubliez pas de bien le positionner pour un confort exquis. Bébé veut de l’aération, mais pas trop, pour éviter les maux de ventre. Pour vérifier les affaires oubliées, faites une petite liste, puis supprimer celles qui ne vous seront pas utiles. Informez-vous de la température de la région sur laquelle vous visitez et toujours faire preuve d’une grande anticipation des besoins.

Emporter le strict minimum

Nous avons cette manie de dire « au cas où », « mais il ne va pas supporter le changement de température », « aura-t-il froid ou chaud ? », etc. L’instinct des mères reste parfois très grave, c’est pourquoi elles portent deux ou trois valises pour les « au cas où ». Certaines apportent même la chambre entière alors que le voyage ne va durer que deux ou trois jours. C’est vraiment hilarant ! Alors qu’en retour, nous n’avons même pas touché la moitié des affaires. Et la phrase « à l’avenir, je ferai plus attention »  fait surface, alors que nous savons toutes que non.  On s’en rend compte qu’il y a des affaires qui ne servent à rien, voire non utilisé durant le voyage et les séjours. C’est ce qu’il faut bien éviter pour éviter la surcharge. Il faut prendre l’essentiel, vous pouvez même faire des provisions à destination pour les produits nécessaires. Et n’apportez jamais des jouets de grands volumes, pour éviter les casses ou les pertes et de faire preuve d’adaptation sur les milieux de visite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.