Maman écolo

Tout savoir sur le compost de jardin

Le compost jardin est un must-have pour tout jardinier. C’est un élément pouvant apporter une bonne nutrition à tout type de plantation, que ce soit des légumes en potager, des arbres fruitiers, du gazon, des plantes en pot… Découvrez dans cet article tout ce qui concerne le compost jardin, son fonctionnement, ses bienfaits.

Compost jardin : qu’est-ce que c’est ?

Vous devez savoir que tout jardin produit chaque jour bon nombre de résidus pouvant être des déchets de tonte et de taille, ou bien simplement des feuilles mortes. Au lieu de les jeter aux ordures, pensez à transformer ces déchets végétaux en compost jardin.

Contrairement à ce que pense la majorité des gens, le compost jardin n’est pas un engrais proprement dit. Bien que, comme les engrais, il a la capacité d’enrichir le sol, il est beaucoup plus avantageux. Effectivement, le compost jardin bonifie le sol de façon durable, améliore sa stabilité, sa structure, sa fertilité. Ainsi, bien plus qu’un simple engrais, on dit que le compost jardin est un amendement. De plus, ce dernier est économique, pratique et facile à utiliser.

Le fonctionnement d’un compost jardin

Un compost peut produire des éléments nutritifs pour votre jardin tout au long de l’année. Cependant, pour y arriver, il doit être bien réalisé et bien entretenu.

En plus des déchets organiques du jardin, jetez dans votre composteur vos épluchures de cuisine. Attention, vous devez les broyer à l’aide d’un broyeur électrique avant de les utiliser pour votre compost jardin. Pour que ce dernier soit réussi, pensez à alterner les couches de déchets, notamment : verts, puis bruns ; mouillés, puis secs… Vous pouvez également mélanger le tout pour un meilleur résultat. Vous pouvez également ajouter un bout de terre dans votre mélange pour optimiser sa composition. Dans ce cas, vous devez arroser votre compost jardin de temps en temps pour éviter qu’il ne se dessèche.

Comment fabriquer un compost jardin soi-même ?

Fabriquer un compost jardin est plus ou moins simple. La première étape est la construction d’un bac. Ce dernier doit être sans fond puisque son contenu doit être en contact direct avec le sol. Par ailleurs, le bac à compost peut être avec ou sans couvercle, cependant, une couverte est très utile pour préserver les déchets organiques pendant les mauvais temps. À noter que si votre surface à cultiver fait 500 m², un composteur mesurant 1 m² peut largement suffire.

D’une manière générale, la préparation d’un compost jardin prend entre 4 et 6 mois, parfois mêmes beaucoup plus longtemps. Au bout de cette période, votre compost ressemblera à du terreau. Au cours de cette période, vous devez procéder à une vérification régulière et vous assurer que le compostage suit son bon déroulement. Veillez à vérifier régulièrement (toutes les deux ou trois semaines) l’aération et le taux d’humidité du mélange de déchet.

Comment entretenir un compost jardin ?

Dans le cas où votre compost sent l’œuf pourri, vous devez le retourner pour ajouter de l’aération. Vous devez également ajouter des éléments bruns, puisqu’un compost jardin qui sent l’œuf pourri contient trop d’éléments verts. Dans le cas contraire, si votre compost jardin ne dégage absolument aucune senteur, c’est qu’il manque d’humidité. Vous devez donc l’arroser de temps à autre.

Au bout d’environ deux mois et demi, vous verrez apparaître un feutrage blanc suite à la baisse de température. C’est le résultat du mélange de champignons avec la lignine du bois. Par la suite, ce sont les nématodes, les cloportes qui terminent le travail en libérant leurs propres déchets dans le compost jardin.

Après une année, votre compost jardin va inévitablement perdre une partie de son activité microbienne. Vous pouvez donc commencer à l’utiliser par épandage, ou bien en tant que substrat de plantation.

Votre compost jardin aura pour rôle de retenir de l’eau dans votre sol, d’améliorer sa structure. Ainsi, vos plantes seront plus nourries et donc résisteront mieux aux intempéries.

Compost et terreau de jardin : quelle différence ?

Certaines personnes ont tendance à confondre le compost jardin aux terreaux. Cependant, il y a une certaine nuance entre ces deux éléments. Leur point commun est le fait qu’ils résultent tous les deux de la décomposition de matières organiques, pouvant être d’origine animale ou végétale.

Le compost est issu de la décomposition d’un bon mélange de déchets organiques verts et bruns (pouvant être des feuilles mortes, des résidus de taille et tonde, mais également des déchets de cuisine). Contrairement aux engrais, le compost n’est pas utilisé lors de la plantation de végétaux. Il est simplement ajouté à une surface du sol à cultiver afin de le bonifier. Le compost n’est donc pas un support de culture, c’est un fertilisant et un amendement.

Quant au terreau, il se différencie par le fait qu’il soit extrêmement riche en humus. Il s’agit d’un type de sol meuble assez particulier dans lequel vous pouvez cultiver des végétaux en grande quantité, des jeunes plants ou bien des semis. Il est bon à savoir que les terreaux vendus dans le commerce sont constitués d’un haut pourcentage en tourbe. Ainsi, il n’a pas les mêmes propriétés que les terreaux qui se forment de façon naturelle, notamment ceux que l’on retrouve en forêt, sous les arbres. Les terreaux du commerce sont également différents des terreaux obtenus par décompositions de fumiers et de feuilles mortes.

Où placer son compost jardin ?

Pour avoir un jardin bien fertile, il est essentiel de savoir placer son compost. Il est préférable de choisir un coin bien ensoleillé afin d’éviter que les résidus organiques ne moisissent. Installez-y le composteur qui doit contenir 2 bacs sans fond. Le rôle du premier bac est de recevoir le tas en cours de compostage. Tandis que l’autre bac est celui qui donnera le compost des 10 ou 12 prochains moins.

Placez votre compost jardin dans un coin bien accessible de manière à ce que vous puissiez sans problème faire des allers-retours. Effectivement, en vous servant d’une bêche, vous devez pouvoir retourner l’ensemble des déchets organiques pour aérer le tout. D’ailleurs, ce procédé est essentiel pour éviter les attaques de bactéries, stimulées par la montée de température.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.