Rumeur virale sur Sophie la girafe

Rumeur virale sur Sophie la girafe

Malgré son succès phénoménal, Sophie la girafe n’est pas malgré tout épargné par les attaques en tout genre. Mais la plupart du temps, ces rumeurs sont relayées par des internautes qui ne prennent pas vraiment le temps de vérifier la véracité des informations.


Plus qu’un simple jouet, Sophie la girafe est une véritable légende en France, voire même dans le monde. En effet, rares sont les produits de puériculture qui restent toujours tendances même après un demi-siècle d’existence. Mieux que cela, la société Vulli, le propriétaire Sophie la girafe, a atteint l’incroyable record des cinquante millions d’exemplaires vendus en 2010. Mais l’histoire de Sophie la girafe n’a pas toujours été que du succès.

Il y a quelques années, une intox concernant des risques d’intoxication a failli coûter à Sophie sa réputation. Si la société Vulli s’est très bien remise après cette affaire, une autre rumeur concernant des moisissures dans Sophie la girafe circule actuellement sur le web au point de déboussoler les consommateurs.

La légitimité des plaintes et des réclamations

Pour ceux qui ne le savent pas, Sophie la girafe est entièrement fait de caoutchouc naturel afin d’éviter tout danger d’intoxication pour l’enfant. C’est justement ce procédé qui a fait de ce jouet un véritable objet fétiche pour les enfants en France. Jouet de dentition par excellence, Sophie la girafe a été expressément conçue pour être mordillée par les tout-petits. Dans ce cas, qu’en est-il alors de cette histoire de Sophie la Girafe dangereuse ? Vu la confusion qui règne sur le net, la société Vulli elle-même a tenu à apporter ses explications sur cette histoire.

En fait, sur chaque modèle de Sophie la girafe, il est expressément indiqué qu’il est formellement interdit de plonger le jouet dans l’eau car cela pourrait favoriser la formation de moisissures car le jouet étant munie d’un sifflet de l’eau pour entrer par celui-ci. Pour le nettoyer, il suffit juste d’un linge propre humide. C’est uniquement en suivant ces consignes que les réclamations sont considérés comme légitimes.

La fiabilité des tests en laboratoire

Suite à ces rumeurs de moisissures, l’on se pose tous la question de la fiabilité des tests en laboratoires, seraient-ils donc remises en cause ? En effet, chaque modèle de Sophie la girafe passe par plusieurs laboratoires agréés avant d’être mis sur le marché. Difficile alors de croire que la probabilité de formation de moisissure dans ce jouet n’ait pas été détectée en labo. En tout cas, la société Vulli a officiellement annoncé que les parents peuvent porter plainte si jamais ils auraient trouvé des moisissures à l’intérieur du jouet s’ils ont suivi les recommandation d’utilisation.

Mais vu qu’aucune plainte sérieuse n’a été déposée, il est à juste titre de conclure que cette histoire de moisissure relève d’une intox et que Sophie la Girafe ne présente aucun risque pour les enfants. En fait, les personnes qui ont déclaré avoir retrouvé de la moisissure ont sans doute plongé le jouet dans l’eau et c’est pour cette raison qu’ils n’ont pas osé porter plainte.

Plus d’informations sur le sujet:

http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/17/le-fabricant-de-sophie-la-girafe-peine-a-rassurer-les-parents-photos-moisissure_a_21656412/

https://www.lsa-conso.fr/sophie-la-girafe-repart-a-la-rencontre-de-ses-fans,258126

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.